Au-delà du tourisme : Séjours prolongés au Maroc

Rabat- Nous avons tous entendu parler des destinations touristiques les plus populaires du Maroc – Marrakech, Fès, le Sahara, Casablanca, Tanger, Rabat, Chefchaouen, Essaouira…..

Mais qu’en est-il si vous travaillez ou étudiez au Maroc pour une période de plusieurs mois, voire plusieurs années ? Quels sont les endroits et les activités incontournables à faire au Maroc lorsque vous êtes à court d’autres options ?

Lagune de Oualidia

Oualidia est un village côtier situé à 170 kilomètres au sud-ouest de Casablanca, à côté d’une magnifique lagune naturelle protégée.

C’est un endroit moins connu, réputé pour ses fruits de mer, en particulier ses huîtres. Oualidia est aussi véritablement l’une des plus belles régions du Maroc pour la pratique du surf et du kayak. Avec l’aide d’un guide, vous pouvez faire du kayak à travers la lagune pittoresque de la région.

Oualidia est plutôt une escapade rapide pour le week-end ou une destination de détente. Les activités de plein air (la plage, les sports nautiques, l’exploration) sont ses principales caractéristiques. Pensez également à faire une visite de l’ostréiculture pour mieux comprendre le mécanisme de l’un des principaux produits d’exportation de la ville.

Remarque : si vous n’êtes pas un fan de plein air, passez votre chemin. Les anglophones sont plus difficiles à trouver dans cette région.

Promenade à cheval le long de la plage de Skhirat

Même si vous n’êtes pas un « accro du cheval », c’est une expérience à ne pas manquer. Skhirat (située à environ 25 minutes au sud de Rabat en train) possède de magnifiques plages, et pour un prix modique, vous pouvez en faire le tour à cheval.

Le Club Equestre Oued Ykem est fortement recommandé. Il s’adresse à tous les niveaux, prend bien soin de ses chevaux et envoie également un guide avec vous au cas où vous auriez des difficultés à gérer votre cheval.

L’équitation coûte 100 dirhams de l’heure et les chevaux sont disponibles à partir de 15 h 30.

Remarque : il n’est pas nécessaire de réserver pour monter à cheval, mais vous devez communiquer en darija (arabe marocain) ou en français. Le personnel ne parle pas anglais. Enfin, précisez votre niveau d’équitation si vous recherchez plus qu’un rythme tranquille.

Excursion d’une journée dans la vallée de l’Ourika

La vallée contient divers villages amazighs situés à environ 60 kilomètres au sud-est de Marrakech. Il y a un bel ensemble de jardins ainsi qu’un café surélevé et de nombreuses possibilités de randonnée pour voir la vallée.

Vous trouverez l’huile d’argan la moins chère de la vallée, et certains marchés de villages amazighs proposent des objets d’artisanat et des bijoux qui sont plus difficiles à trouver dans d’autres villes ou qui sont plus chers que s’ils étaient achetés à la source.

Les habitants sont incroyablement interactifs et amicaux.

Remarque : comme dans la plupart des autres endroits, sachez que vous devrez marchander, car les touristes peuvent obtenir des prix plus élevés. De plus, notez que les anglophones sont rares, voire inexistants, et que la plupart des Amazighs de cette région parlent une langue qui leur est propre, et non le darija ou le français.

Ifrane

Ifrane offre une pause agréable dans la chaleur du Maroc. Elle est située dans les montagnes du Moyen Atlas et connaît des températures plus fraîches. Les visiteurs disent que le style architectural et le paysage évoquent davantage la Suisse que le Maroc. Ifrane est définitivement un endroit unique pour voir un côté « différent » du Maroc.

Bien que la ville ait une atmosphère relaxante et qu’il soit agréable de la visiter toute l’année, le meilleur moment pour y aller est l’hiver, lorsqu’il y a de la neige et des possibilités de ski.

La ville est surtout connue pour son université indépendante et réputée « Al Akhawayn », qui dispense ses cours en anglais et vise à donner aux étudiants une expérience des « arts libéraux américains ».

Remarque : vous devez être accompagné d’un étudiant si vous souhaitez accéder à l’université.

Asilah

Asilah est située à environ 31 kilomètres au sud de Tanger. Comme Tanger, Asilah était autrefois occupée par les Phéniciens, et elle a fait partie du « Maroc espagnol » de 1912 à 1956. Asilah est moins connue et plus petite que Tanger, mais cela vaut la peine de s’y arrêter pour apprécier une partie de sa belle architecture. Asilah est aussi un peu la cousine d’Essaouira, plus petite et plus calme – un petit endroit en bord de mer avec une faible population.

Asilah accueille un marché hebdomadaire le jeudi et des festivals annuels de musique et d’art, dont un festival de peinture murale. Il y a également un festival international annuel qui se tient en août et qui présente du jazz et de la musique marocaine.

Terres d’Amanar à l’extérieur de Marrakech

Située dans une région amazighe, cette combinaison hôtel et parc est à ne pas manquer. Il est situé à seulement 30 minutes de Marrakech, au pied des montagnes de l’Atlas. Le parc propose une grande variété d’activités, notamment l’équitation, le tir à l’arc, l’artisanat amazigh, une tyrolienne, la natation et le VTT tout-terrain.

Il n’est pas nécessaire d’être résident de l’hôtel pour visiter le parc et les activités sont facturées à l’unité, généralement entre 100 et 200 dirhams pour une activité de 30 minutes à 1 heure. Cet endroit est populaire auprès des Marocains de souche pour passer une journée amusante et est fortement recommandé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*