Les principales attractions touristiques à ne surtout pas manquer à Lille

Un détour intéressant entre Paris et Bruxelles mène à Lille, la capitale historique des Flandres (une principauté médiévale qui englobait une partie du nord de la France, ainsi que des provinces belges et néerlandaises). L’influence flamande est toujours visible dans l’architecture baroque caractéristique de la ville et dans sa cuisine copieuse.

La gastronomie lilloise comprend des plats typiquement belges, et des spécialités locales uniques comme le « waterzoï » (poisson ou volaille en sauce à la crème avec des légumes) et « potjevleesch » (terrine de viande en pot). Pour visiter Lille, les choses les plus agréables à faire sont de se promener dans les rues piétonnes pavées du Vieux Lille (la vieille ville), de s’arrêter dans des cafés accueillants et de découvrir les attractions culturelles. Un musée des beaux-arts de classe mondiale, la cathédrale d’avant-garde et la maison natale de Charles de Gaulle sont parmi les points forts.

Avec ses sites intéressants, son centre ville agréable et son atmosphère conviviale, Lille est une destination urbaine dynamique sans prétention. Voici mes coups de cœur pour vous aidez à planifier votre séjour à Lille.

Place du Général de Gaulle (Grand Place)

La place du Général de Gaulle, la place principale de Lille, est entourée de majestueux bâtiments flamands de la Renaissance et du Baroque aux façades néoclassiques. Aussi connue sous le nom de Grand Place, la place est un lieu de rencontre privilégié pour les Lillois. Ce centre d’activité sociale est rempli de cafés et de brasseries.

Au milieu de la place, le monument à la déesse en bronze commémore la résistance de Lille au siège autrichien de septembre 1792. La Déesse tient une cheville ouvrière utilisée pour allumer les fusées des canons. Sur le socle, on peut lire une inscription gravée : « La réponse courageuse du maire de Lille, André, qui a refusé de livrer la ville assiégée. » La déesse a été sculptée en 1845 par Théophile Bra, qui a également réalisé des bas-reliefs sur l’Arc de Triomphe à Paris.

Sur le côté sud de la place se trouve l’un des plus beaux bâtiments de Lille, la Vieille Bourse, créée en 1652. La Vieille Bourse est constituée de 24 maisons qui entourent une cour à arcades (un marché de livres d’occasion s’y tient). De style baroque flamand, la cour est ornée d’un monument à Napoléon Ier au centre.

On trouve également sur la place du Général de Gaulle la Grand Garde, ancien logement des soldats de la sentinelle. La Grand Garde a été transformée en Théâtre du Nord.

Palais des Beaux-Arts (Musée des Beaux-Arts)

L’une des choses essentielles à faire à Lille est de visiter le Palais des Beaux-Arts, considéré comme le deuxième musée le plus important de France après le Musée du Louvre à Paris. Réputée pour sa taille et sa qualité, cette prestigieuse collection d’art est abritée dans un bâtiment impressionnant doté d’un atrium spacieux et lumineux.

Le musée présente une collection exceptionnelle de peintures européennes des anciens maîtres, dont Rubens, Van Dyck, Goya, Delacroix et David. On y trouve également de merveilleux exemples de peintures françaises des XIXe et XXe siècles, ainsi que de l’art impressionniste, une collection d’antiquités et une galerie de sculptures avec des pièces de Rodin et d’autres artistes.

Les amateurs d’histoire militaire apprécieront les cartes en relief du XVIIIe siècle des villes fortifiées du nord de la France et de la Belgique (qui étaient utilisées par les rois de France pendant les guerres).

Musée de l’Hospice Comtesse

Au cœur de la vieille ville, le musée de l’Hospice Comtesse occupe un hôpital médiéval fondé en 1237 par la comtesse Jeanne de Flandre. La comtesse a construit l’hôpital dans une aile de son propre palais, qui a ensuite été utilisé par les religieuses Augustines. L’hôpital est resté en service jusqu’en 1939, et la propriété a été transformée en musée en 1962.

Le terrain du musée comprend des bâtiments datant du XVe au XVIIIe siècle : l’ancienne salle d’hôpital, les bâtiments du couvent et une chapelle ayant appartenu à des religieuses. Les bâtiments sont disposés autour de deux cours et d’un jardin où l’on cultivait des plantes médicinales.

La visite de ce musée vous permettra d’admirer une collection de tapisseries, de sculptures et de porcelaines du couvent flamand du XVIIe siècle. Le musée accueille occasionnellement des expositions temporaires d’art contemporain.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*